La réduction des lèvres génitales : nymphoplastie

nymphoplastieLes femmes qui présentent des lèvres génitales relâchées peuvent être gênées dans leur vie quotidienne par des irritations et dans leur vie sexuelle. Il est possible de corriger chirurgicalement cette disgrâce par la nymphoplastie (chirurgie de l’hypertrophie des petites lèvres).

Les conséquences du grossissement des lèvres : aspect disgracieux, inconforts éventuels des sous-vêtements, inconfort durant l’exercice physique, douleurs lors de l’acte sexuel à cause de tissus qui restent à l’intérieur (l’étude a été conduite sur 163 patients opérés d’une nymphoplastie dont l’âge varie entre 12 et 67 ans).

Opération

La nymphoplastie est réalisée en ambulatoire sous anesthésie générale. Une anesthésie locale est également administrée dans la zone afin de réduire les douleurs postopératoires.

En position gynécologique, les excès des lèvres sont excisés après une mise en tension. Une hémostase rigoureuse est ensuite réalisée. Les sutures sont faites avec des fils progressivement résorbables.

Une hospitalisation d’un jour suffit (possibilité de rentrer chez soi le jour-même).

Conséquences

Le postopératoire n’est pas douloureux, même si la marche n’est pas confortable les premiers jours. Il est préférable de choisir des vêtements légers et des sous-vêtements en coton. La jupe est préférable au pantalon les premiers jours. Les sutures sont absorbées, aucun fil ne doit être retiré. L’acte sexuel est possible après environ un mois. Vous devez sécher la zone après la douche ou après être allée aux toilettes afin d’éviter la macération.

Complications

Saignements et hématomes : Rares, ils sont généralement évités par une bonne hémostase (cautérisation) de la petite artère en haut de la lèvre.

Désunion, ou réouverture de la cicatrice. C’est une complication possible due à la possibilité de macération ; elle est empêchée par une suture. Si cela se produit, il faut refaire les points de sutures. Le taux d’apparition de cette complication est d’environ 5% selon les études qui s’y rapportent.