Différences entre la réduction mammaire et le lifting mammaire

réduction mammaire lifting mammaire

Croyez-le ou non, la réduction mammaire et le lifting mammaire (mastopexie) sont très similaires. Dans de nombreux cas, ces deux techniques chirurgicales requièrent des incisions qui se ressemblent beaucoup. Voici un peu de contexte.

Incisions utilisées

L’une des incisions les plus communes utilisées lors d’une réduction mammaire est appelée « l’ancre ». C’est l’incision type associé à l’intervention aussi appelée « t-inversée ». L’incision tourne autour de l’aréole, puis va de l’aréole au pli infra-mammaire situé sous le sein pour enfin se prolonger le long du pli infra-mammaire tout-entier.

Différences entre les deux chirurgies

Lors d’une réduction mammaire en clinique d’esthétique en Tunisie, le chirurgien retire les excès de tissus mammaires et de peau, tandis qu’avec un lifting mammaire, seuls les excédents cutanés sont retirés. Le résultat ? Des seins plus petits, rehaussés avec la réduction mammaire et des seins mieux projetés avec un lifting mammaire d’une autre part. On peut penser que le lifting mammaire va réduire la taille des seins mais il est facile de confondre la taille avec la forme.

Lorsqu’un lifting mammaire uniquement est réalisé sur des seins relâchés, les seins mieux projetés qui en résultent ont l’air plus petits. Mais en réalité, le volume des seins reste inchangé. Il s’agit seulement d’une réduction de la superficie de l’enveloppe cutanée, ce qui fait paraitre les seins plus petits, alors que c’est uniquement la forme qui a été embellie.

D’un point de vue financier, l’assurance maladie peut parfois rembourser la réduction mammaire car des seins très volumineux peuvent provoquer des douleurs aux épaules. Un lifting mammaire doit généralement toujours être entièrement pris en charge par le patient car il s’agit d’une intervention chirurgicale destinée à embellir la poitrine, et non à en réduire le poids.