Comment savoir si l’assurance maladie rembourse votre chirurgie esthétique

Le magazine Time a publié récemment une histoire qui souligne à quel point le scalpel et l’aiguille sont devenus monnaie courante de nos jours.

De nombreuses questions viennent à l’esprit lorsqu’on envisage une intervention chirurgicale invasive, même les produits injectables. Par exemple, est-ce que votre assurance maladie va couvrir les frais de l’intervention ? Quelles interventions sont remboursées ? Voici un petit guide pour vous aider à naviguer dans le monde de la chirurgie esthétique.

Quelles questions à poser à votre assurance maladie ?

Les patients peuvent parfois avoir un besoin à la fois médical (fonctionnel) et esthétique. Cela peut faire économiser de l’argent, et des heures supplémentaires d’anesthésie. Les chirurgiens combinent souvent l’hystérectomie avec une abdominoplastie en Tunisie ou une réduction mammaire. Contactez votre assurance pour en savoir plus sur ce qui est remboursé dans ces cas particuliers.

Qu’est-ce que l’assurance maladie rembourse ? Quelles sont les interventions qui ne sont pas couvertes ?

La réduction mammaire, le lifting mammaire et les implants mammaires peuvent être remboursés si elles sont réalisées dans un but reconstructif ou pour soulager des douleurs au dos.

Si une femme souffre de douleurs au dos, au cou et aux épaules et d’irritations, cela constitue un cas de remboursement mais il est parfois demandé d’essayer des traitements tels que la chiropractie, trois à six mois de thérapie physique et médicamenteuse.

Le fait que la vision soit gênée par l’excès de peau des paupières peut être discuté, cela étant, la blépharoplastie peut être couverte entièrement par l’assurance maladie. En ce qui concerne la rhinoplastie, seuls les cas de défaut de la respiration par le nez peuvent être couverts.

Un neurologue peut-il me prescrire du Botox ? Peut-être ! Les neurologues peuvent administrer la toxine botulique et s’occuperont de la paperasse pour transmettre la demande à l’organisme de couverture santé. Il doit toutefois y avoir un besoin médical, désolé mesdames et messieurs.